Note d’actualité VIH / hépatites / santé sexuelle – N° 112, octobre 2021

Cette lettre d’actualité est réalisée par le CRIPS Auvergne-Rhône-Alpes
Suivez le CRIPS ARA sur les réseaux sociaux Facebook CRIPSFacebook CRIPS ARA TwitterTwitter

 A la Une !  A la Une

VIH : le test en laboratoire de ville sans ordonnance élargi à toute la France
Le Ministre de la santé et des solidarités a annoncé, à l’occasion du 22e congrès de la SFLS qui s’est tenu à Grenoble du 29 septembre au 1er octobre 2021, sa décision de généraliser début 2022 à toute la France l’opération «Au labo sans ordo».
Expérimentée depuis juillet 2019 à Paris et dans les Alpes-Maritimes (sous le nom de “VIHTest”), elle consiste en ce que toute personne puisse faire un dépistage du VIH sans ordonnance, pris en charge à 100 %, sans avance de frais et sans rendez-vous, dans un laboratoires d’analyses médicales “de ville”. L’expérimentation a permis de toucher des populations d’hommes hétérosexuels et/ou éloignées du soin, qui ont habituellement moins recours aux tests prescrits.

Opération “au labo sans ordo” jeudi 14 octobre en Auvergne-Rhône-Alpes
Dans le cadre de la quinzaine du dépistage du VIH et des hépatites B et C du 4 au 15 octobre 2021, les trois Corevih de la région Auvergne-Rhône-Alpes organisent une journée “au labo sans ordo” : il sera possible ce jour-là pour toute personne ayant des droits ouverts à la Sécurité Sociale de demander un dépistage du VIH, et/ou de l’hépatite B, et/ou de l’hépatite C, gratuitement (sur présentation de carte Vitale), sans ordonnance, et sans rendez-vous. Le site internet de l’opération recense les laboratoires participants en région ARA via une cartographie.

 

 Outil d’intervention  Outils d'intervention

Kit d’affiches pour éduquer à la sexualité
Collectif “Entre les jambes”

Le Loup, un outil de prévention contre les violences sexuelles destiné aux enfants à partir de 4 ans, à leurs proches et aux professionnel.les de l’enfance
Mai Lan Chapiron, collectif d’associations Prévenir & Protéger, maison d’éditions La Martinière Jeunesse

 

VIH – special congrès SFLS

Baisse en trompe l’oeil du nombre de diagnostics du VIH en France en 2020
Les chiffres du nombre de dépistages et de nouvelles contaminations par le VIH en France en 2020 ont été présentés lors du 22e congrès de la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) qui s’est tenu à Grenoble du 29 septembre au 1er octobre 2021. Ils confirment une baisse importante du nombre de sérologies positives (-22%) par rapport à 2019. Cette baisse pourrait apparaître comme une bonne nouvelle mais est à interpréter dans le contexte d’une diminution de l’exposition au VIH dans la population en 2020, qui s’explique du fait d’une moindre activité sexuelle pendant les confinements successifs, ainsi que du fait d’un moindre recours aux services de dépistage en CeGIDD ou laboratoires de ville.

A Grenoble, un appel pour voir la fin du sida
A l’occasion du 22e congrès de la SFLS, le COREVIH Arc Alpin lance un appel remis au Ministre de la santé pour demander des «mesures politiques systémiques» en vue d’arriver à la VIH/sida en France en 2030, objectif de la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle.

La PrEP moins efficace en vie réelle, notamment chez les jeunes et les précaires
Vih.org revient sur les résultats, présentés au congrès de la SLFS à Grenoble, d’une étude selon laquelle l’efficacité de la PrEP en vie réelle est de 60%, soit sensiblement moins que dans les essais cliniques. L’efficacité du traitement est surtout plus faible chez les moins de 30 ans et les personnes affiliées à la CMUc, notamment car ces populations arrêtent plus souvent leur prise du traitement. Alors qu’avec une bonne observance et sans hiatus dans la prescription, l’efficacité de la PrEP en vie réelle monte jusqu’à 93%.

Inégalités sociales de santé, quelles barrières à l’accès aux soins et la prévention ?
Dans cet article, Transversalmag revient sur deux interventions lors du dernier congrès de la SFLS, ayant porté pour l’une sur le non-recours et le renoncement aux soins par les personnes migrantes LGBTI, et pour l’autre sur les inégalités d’accès à la PrEP. Il aborde également des leviers possibles pour combattre ces inégalités, en s’inspirant de l’héritage de la lutte contre le sida qui a démontré la force transformatrice de la mobilisation.

Retour sur les moments-clés du congrès 2021 de la SFLS
Dans une série de plusieurs articles, Seronet revient sur les annonces, communications plénières et sessions parallèles qui ont marqué le 22ème congrès de la SFLS.


Hépatites

Carte à imprimer pour ne pas oublier les hépatites B et D
L’association SOS Hépatites édite une carte PVC 86×54 mm à imprimer et plastifier soi-même. Elle a pour objet de sensibiliser à l’importance du dépistage régulier ainsi que d’inciter à parler du dépistage et de la vaccination avec le médecin traitant. Environ 5 % des personnes ayant une hépatite chronique B sont infectées en parallèle par le virus de l’hépatite D, entraînant une évolution vers la cirrhose et le cancer du foie plus fréquente et plus précoce.


Santé sexuelle

Circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres à l’école
Le Ministère de l’Education Nationale publie une circulaire “pour une meilleure prise en compte des questions relatives à l’identité de genre en milieu scolaire”. Le texte vise à clarifier le rôle que doit tenir l’institution face à des “transitions de genre” souhaitées par certains élèves : utilisation du prénom d’usage, liberté de choix vestimentaire et liés à l’apparence, accès aux toilettes, aux vestiaires ou aux dortoirs.Il rappelle par ailleurs la responsabilité des établissements de créer un environnement bienveillant et de protéger les jeunes transgenres contre toutes formes de discriminations, harcèlement et violences.

Sex Education saison 3 : une magistrale leçon de santé sexuelle sur le VIH et la PrEP
La troisième saison de Sex Education, sortie sur Netflix le 17 septembre dernier, met en scène dans son quatrième épisode un adolescent gay se rendant dans une clinique après avoir vraisemblablement contracté une IST. L’infirmière en charge de le recevoir l’informe de l’importance du dépistage régulier et de l’existence de la PrEP “qui protège les gens du VIH s’ils s’engagent fréquemment dans du sexe sans attaches”. Elle ajoute que, “pour ceux qui contractent le virus, les médicaments existants leur permettent de vivre longtemps et en bonne santé”, sans risque de contaminer ses partenaires.

La PMA pour toutes les femmes désormais autorisée en France
Mercredi 28 septembre, les décrets d’application de la nouvelle loi de bioéthique votée fin juin autorisant la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes,  qu’elles soient hétérosexuelles, homosexuelles ou monoparentales, ont été publiés au Journal officiel.

Données sur la mortalité des personnes trans
Seronet revient sur les résultats d’une étude portant rétrospectivement sur la mortalité de plus de 4500 personnes trans ayant reçu un traitement hormonal aux Pays-Bas entre 1972 et 2008. Il en ressort qu’au cours des décennies étudiées, le risque de mortalité est entre 1,8 et 2,8 fois plus élevé que dans la population générale. Chez les “femmes trans”, l’augmentation de la mortalité est principalement attribuable à des maladies cardiovasculaires, à une infection VIH, au cancer du poumon et au suicide. Chez les “hommes trans”, elle est notamment dûe aux suicides ou aux homicides.

Assos LGBT+ à l’école : pour une éducation qui respecte les jeunes
Pour le magazine Têtu, Gabrielle Richard, sociologue du genre, déplore et démonte les idées reçues sur les interventions de militant.es LGBTQI+ à l’école. Elle rappelle à quel point ces moments d’échanges offrent aux jeunes une bouffée d’air face aux pressions, stéréotypes et formatages.

Avec le clitoris, les médecins ont un problème de taille
Dans cet article, Rue89 Strasbourg aborde le travail de Marie Chevalley qui, dans le cadre de sa thèse de médecine générale, vient de soutenir sa thèse consacrée à la connaissance incomplète qu’ont les médecins français du clitoris. Un travail de recherche inédit qui pointe, entre-autres, des manques en termes de formation sur cet organe génital.


 L’actualité de l’IREPS ARA !  Actu IREPS

Coéducation : ne nous mettons pas les ados à dos !
La lettre externe “Interactions Santé” de l’IREPS ARA, l’ADES du Rhône et l’ADESSA porte en septembre 2021 sur le thème de la coéducation.
Plus d’informations

Ateliers et réunions de sensibilisation du CRIPS ARA
Le CRIPS ARA propose entre octobre et décembre 2021 une série d’ateliers autour du VIH et de la santé sexuelle dans plusieurs départements de la région ARA.
Plus d’informations

Les liens proposés ont été testés le 12/10/2021
La lecture de certains fichiers nécessite l’installation du logiciel Acrobat Reader

 


Le CRIPS Auvergne-Rhône-Alpes est un programme porté par l’IREPS ARA. Logo IREPS
Cette lettre est réalisée avec le soutien financier de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Logo ARS ARA


L'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes est une association soutenue principalement par l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Santé publique France, le Fonds Européen de Développement Régional, la Direction Générale de la Santé, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DRDJSCS, la DREAL, la MILDECA, l'Assurance Maladie, la CAF et les Départements de l'Ardèche, de l'Isère, de la Loire, de la Savoie et de la Haute-Savoie.
Suivez l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes FacebookTwitterYoutubeRSS