Note d’actualité VIH / hépatites / santé sexuelle – N° 113, novembre 2021

Cette lettre d’actualité est réalisée par le CRIPS Auvergne-Rhône-Alpes
Suivez le CRIPS ARA sur les réseaux sociaux Facebook CRIPSFacebook CRIPS ARA TwitterTwitter

 A la Une !  A la Une

Journée mondiale de lutte contre le sida 2021
L’Organisation des Nations Unies contre le sida (ONUSIDA) a dévoilé le thème de la journée mondiale de lutte contre le sida 2021, qui aura lieu le 1er décembre comme chaque année depuis 1989 : “mettre fin aux inégalités, mettre fin au sida, mettre fin aux pandémies”. L’organisation onusienne entend ainsi mettre l’accent sur l’éradication urgente des inégalités structurelles qui alimentent l’épidémie de VIH/sida ainsi que d’autres pandémies dans le monde.

Mobilisation contre le sida 2021 : 1er décembre en Isère
Le Pôle Isère VIH, pôle ressources départemental sur le VIH, les IST et les hépatites virales en Isère porté par l’IREPS ARA, publie une réédition de son “guide de mobilisation” à l’attention des opérateurs de terrain, pour les aider à préparer leurs actions pour le 1er décembre.
Au-delà des rappels historiques et des données épidémiologiques mondiales, nationales et régionales, ce document présente un répertoire d’actions faciles à mettre en œuvre pour le 1er décembre : des exemples concrets et des petites astuces pour bien réussir sa mobilisation !

 

 Outils d’intervention  Outils d'intervention

En règles avec mon corps
Ce livret pédagogique, édité par l’association Arab Women’s Solidarity Association-Belgium, s’adresse tant aux jeunes filles et aux femmes qu’aux jeunes garçons et aux hommes, dans l’objectif de leur donner des clés de compréhension sur la nature et le fonctionnement des règles et du cycle menstruel ainsi que la déconstruction des préjugés y étant associés. Dans une perspective d’interculturalité, il explore les traditions et tabous liés aux règles dans plusieurs pays. Il est accessible pour les publics en alphabétisation ou inscrits dans un parcours de Français Langue Etrangère.

 

VIH / Hépatites

Pour le 1er décembre, AIDES lance sa campagne #leVIHnempechepas
L’association AIDES lance une campagne nationale contre les préjugés dont sont victimes les personnes séropositives. Cinq personnes vivant avec le VIH ont accepté d’exposer leur séropositivité à visage découvert et de raconter en vidéo les préjugés dont elles ont été victimes. Trois personnalités prêtent leurs voix comme narrateurs-trices de ces vidéos : la journaliste Pascale Clark, le rappeur Oxmo Puccino et le musicien Eddy de Pretto.

Le chemsex se démocratise chez les hommes hétérosexuels cisgenres
Dans cet article, le pure player Slate décrit l’amplification des pratiques de chemsex chez les hommes hétérosexuels cisgenres, dans un contexte post-confinements successifs. Une démocratisation qui inquiète médecins et acteurs associatifs, cette population étant plus nombreuse que celle des hommes gays, peu habituée à consulter dans une démarche de réduction des risques et ne faisant l’objet d’aucune campagne de prévention spécifique.

Comment sont représentées les personnes vivant avec le VIH dans la presse écrite ?
Pour répondre à cette question, des chercheurs.es irlandais.es ont analysé une centaine d’articles de la presse écrite de leur pays publiés entre 2006 et 2016. Les résultats de leurs travaux montrent le décalage entre les avancées biomédicales concernant la prévention et le traitement du VIH et les représentations véhiculées dans les articles sur cette infection. Cette étude vient rappeler que les journalistes ont une grande responsabilité lorsqu’ils et elles traitent d’une infection si particulière que le VIH. En France, l’association des journalistes LGBT+ (AJL) a conçu une page destinée à l’ensemble de la profession.

Une place en hommage aux “combattantes et combattants du sida” à Paris
Le vœu pour la création de cette place a été adopté à l’unanimité par les élu.es de Paris Centre en conseil d’arrondissement, lundi 8 novembre 2021. Une première en France, 30 ans après les débuts de la pandémie de sida. La future place, qui rendra hommage non seulement aux morts du sida mais aussi aux personnes vivant avec le VIH, aux soignant.es, accompagnant.es et militant.es engagé.es contre le VIH, sera inaugurée le 1er décembre place Saint-Paul, dont seul le terre-plein central va changer de nom.

La lutte contre le VIH/sida face au péril climatique
Transversalmag, le magazine de Sidaction, analyse les liens encore peu étudiés entre VIH et réchauffement du climat mondial. L’enjeu est considérable, les pays les plus affectés par le VIH/sida étant aussi, du fait de leur faiblesse économique, les plus fragiles face au réchauffement. Des voix s’élèvent aujourd’hui pour demander des interactions plus fortes entre les mouvements climat et sida, le second pouvant servir d’exemple au premier dans la capacité qu’il a eu à faire bouger les lignes par la solidarité internationale, la coopération et un plaidoyer efficace et passionné.


Santé sexuelle

“Grâce au porno, les sexualités gay et hétéro se sont rapprochées”
Dans son dernier ouvrage “I Love Porn”, Didier Lestrade, journaliste, écrivain et membre fondateur d’Act Up Paris, retrace l’histoire de la pornographie depuis les années 1970 jusqu’à nos jours. Le pure player Slate publie un extrait de cet ouvrage qu’il présente également comme “une autobiographie du plaisir et du désir en résonance avec l’époque”.

Lancement de la brochure “vie sexuelle et transidentité”

La Fédération LGBTI+ lance ce document d’information, destinée aux personnes transgenres elles-mêmes ainsi qu’aux professionnel·les de santé et aux militant·es qui accompagnent des personnes transgenres en santé sexuelle. Elle a été conçue pour être abordable que l’on connaisse déjà la transidentité ou non.

Dans les lycées, les “référents égalité” manquent à l’appel
Le collectif féministe NousToutes constate que plus de deux lycées sur trois n’ont pas nommé de référent.es égalité, chargé.es d’assurer la transmission d’une “culture de l’égalité” entre les filles et les garçons à l’école dans une perspective de prévention des violences sexistes et sexuelles. Les lycées privés ne sont que 11% à s’en être dotés, contre 41% des établissements publics. Est pointé, au-delà de la méconnaissance du dispositif, le manque de moyens dévolus au personnel éducatif pour assurer cette mission.

La sexualité et intimité des personnes âgées
Philippe Thomas, psychiatre et gériatre, et Cyril Hazif-Thomas, psychiatre et gériatre, dressent un panorama des principaux enjeux associés à ce sujet encore largement tabou. Les auteurs insistent notamment sur le droit à l’intimité et à une vie sexuelle chez la personne âgée et sur la nécessité d’ouvrir des consultations de sexologie dans les centres de gériatrie.
Sur le même sujet, le Cercle Vulnérabilités et Société avait publié en juillet 2021 une note de position en faveur du respect de la vie affective, intime et sexuelle des séniors LGBT.

Derrière les paniques morales, la réalité d’enfants et d’ados trans

Dans un contexte où se multiplient les tribunes et plateaux-télés où s’enchaînent propos alarmistes et entreprises de désinformation à propos de la transidentité des enfants et adolescent.es, Slate redonne la parole aux professionnel.les qui accompagnent ces jeunes ainsi que leurs parents. Il est rappelé que les enfants prennent très tôt conscience de leur genre, qu’aucun traitement ni aucune intervention ne sont proposés avant la puberté, et qu’une approche dite “transaffirmative” fait consensus dans son efficacité pour réduire les risques de la transphobie sur la santé, en particulier mentale, des jeunes trans.

Gynécologues : les femmes face au désert médical en zones rurales
Cet article de Libération relève qu’un rapport sénatorial sur la situation des femmes vivant dans les territoires ruraux – 11 millions de femmes, soit une Française sur trois – pointe une “désertification des spécialistes” et notamment des gynécologues. Une situation suppléé en partie par le maillage toujours important des pharmacies, qui constituent de plus en plus la porte d’entrée dans le système de soins, ainsi que par le dynamisme du réseau des sages-femmes, dont le rôle en matière de santé sexuelle s’est etoffé ces dernières années.

 L’actualité de l’IREPS ARA !  Actu IREPS

Campagne santé et environnement “C’est possible !”
L’IREPS ARA, en association avec le GRAINE dans le cadre du Pôle Éducation et Promotion de la Santé-Environnement ARA, a lancé le 15 novembre cette campagne de communication grand public dans l’objectif de promouvoir des pistes d’actions accessibles qui permettent d’agir à la fois sur sa santé ou celle de ses enfants, et sur l’environnement. Elle s’inscrit dans le cadre d’un groupe multipartenarial associant la Mutualité française ARA, la Métropole de Lyon et le Centre Léon Bérard.
Plus d’informations
Visiter le site c-possible.net

Les liens proposés ont été testés le 17/11/2021
La lecture de certains fichiers nécessite l’installation du logiciel Acrobat Reader

 


Le CRIPS Auvergne-Rhône-Alpes est un programme porté par l’IREPS ARA. Logo IREPS
Cette lettre est réalisée avec le soutien financier de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Logo ARS ARA