Note d’actualité VIH / hépatites / santé sexuelle – N° 117, mars 2022

Cette lettre d’actualité est réalisée par le CRIPS Auvergne-Rhône-Alpes
Suivez le CRIPS ARA sur les réseaux sociaux Facebook CRIPSFacebook CRIPS ARA TwitterTwitter

 A la Une !  A la Une


Remise d’un rapport sur le chemsex au ministère des Solidarités et de la Santé

Le ministère a reçu le rapport “Chemsex” du Pr. Amine Benyamina, chef du service de psychiatrie et d’addictologie de l’Hôpital Paul-Brousse (AP-HP) et président de la Fédération française d’addictologie. Il établit un état des lieux sur l’ampleur du phénomène, les risques associés aux produits utilisés et les impacts sanitaires de ces pratiques. Les recommandations formulées permettront d’enrichir les actions autour du chemsex dans le cadre de la feuille de route santé sexuelle 2021-2024.


Sidaction annonce le thème de l’édition 2022, les 25, 26 et 27 mars

Pour sa campagne 2022 de récolte de fonds, Sidaction oriente sa communication autour du concept universel de l’amour. Au travers du slogan “le VIH ne fait pas disparaître l’amour. Par amour, faisons disparaître le VIH” décliné en trois affiches, Sidaction envoie un double message : que la lutte contre le VIH/sida est l’affaire de toutes et tous, et qu’en 2022 une personne vivant avec le VIH sous traitement peut avoir une vie amoureuse, sexuelle et des enfants sans risquer de transmettre le virus.

 

 Outils d’intervention Outils d'intervention


Cahier engagé : Santé sexuelle et lutte contre les discriminations

Les Cahiers engagés sont une collection d’outils du Crips Île-de-France destinés aux moins de 30 ans. Inspirés des cahiers de vacances, ils invitent, de manière ludique et autonome, à s’informer et à réfléchir sur différentes thématiques en lien avec la santé.

 

VIH / Hépatites


L’ONUSIDA appelle à la protection des personnes séropositives en Ukraine

Au lendemain du déclenchement de l’invasion russe du territoire ukrainien le 24 février, l’ONUSIDA appelle à la protection du personnel et à la continuité des services de santé pour les personnes vivant avec le VIH, exposées du fait du conflit à un risque élevé de rupture de soins. L’Ukraine est le deuxième pays le plus touché par l’épidémie de sida en Europe, derrière la Russie.

Sur les “lieux de drague“, la prévention toujours nécessaire
Dans cet article, Transversalmag, le magazine numérique de Sidaction, met en lumière le travail d’associations sur les lieux de rencontre extérieurs (LRE) fréquentés par des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Malgré leur moindre fréquentation liée à l’explosion des applications de rencontre, les LRE continuent d’attirer des publics en recherche de confidentialité dans leur quête de contacts sexuels et auprès desquels le travail préventif est plus difficile que chez les gays revendiqués.

#FaceAuSida, quel·le candidat·e ? AIDES en campagne pour l’élection présidentielle
AIDES lance une campagne pour interpeler les candidat.es à l’élection présidentielle française d’avril 2022 sur leur responsabilité de mener, en cas de victoire, des politiques à la hauteur des enjeux de la lutte contre le VIH/sida, en s’appuyant sur des principes d’action ayant fait leurs preuves dans les démarches communautaires en santé : associer les personnes aux décisions qui les concernent, faire appel aux acteurs communautaires de proximité, privilégier la prévention à la répression, lutter contre les discriminations.

Aux Etats-Unis, un préservatif autorisé spécifiquement pour le sexe anal

Dans cette brève, Seronet rapporte que l’Agence des médicaments américaine (FDA) a autorisé le 24 février une marque de préservatifs à être spécifiquement vendue pour le sexe anal. Les préservatifs n’étaient jusqu’alors clairement approuvés que pour une utilisation vaginale. Selon une étude menée par l’université américaine Emory, 69% des hommes ayant des rapports avec des hommes utiliseraient davantage et plus fréquemment des préservatifs si ceux-ci sont recommandés par la FDA pour cet usage.

Les complications liées à la PrEP, une rareté selon une étude de grande envergure
CATIE, la source canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C, se fait l’écho des résultats de l’examen par une équipe de recherche du 56 Dean Street une clinique communautaire de santé sexuelle de Londres des dossiers médicaux de près de 14 000 personnes ayant utilisé la PrEP en 2018 et 2019. Il en ressort que chez 98,4 % des personnes, la PrEP n’a causé aucun effet secondaire ou complications nécessitant la consultation d’un·e spécialiste.

VIH, hépatites, IST… à l’écoute des détenus
Le podcast “Vivre avec le VIH” du Comité des familles consacre une émission aux interrogations des personnes incarcérées concernant les infections par le VIH, les hépatites et les infections sexuellement transmissibles. Leurs questions ont été recueillies par Sida Info Service, dont le numéro est joignable gratuitement et anonymement en détention.



Santé sexuelle


Education à la sexualité : appliquons la loi pour lutter contre les violences !

L’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes soutient la pétition du collectif #NousToutes dont cette note s’était fait l’écho dans son précédent numéro pour les séances d’éducation à la sexualité au collège et au lycée. Cette pétition fait suite à l’enquête menée par le collectif en novembre-décembre 2021 (plus de 10 000 répondant.es), qui a montré que les élèves reçoivent en moyenne 13% du nombre de séances qui leur sont dues d’après la loi.

Le sexe, le genre et l’égalité à l’école : dossier de veille de l’IFE
L’Institut Français de l’Education (IFE) propose, sur la base de travaux récents et/ou fondateurs, une analyse des raisons pour lesquelles l’éducation à la sexualité telle qu’elle est souvent mise en oeuvre ne répond pas suffisamment aux besoins des jeunes.
Le dossier se décompose en deux parties : une première pour mieux comprendre les enjeux d’une éducation à la sexualité au prisme de l’égalité femme/homme, et une seconde consacrée aux modes de socialisation des adolescent·es en matière de sexualités.

Les violences conjugales chez les jeunes
A l’occasion de la journée du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le podcast “Vivre avec le VIH” du Comité des familles reçoit Louise Delavier, responsable des programmes et de la communication de l’association En avant tout(e)s, qui vient en aide aux jeunes femmes et aux jeunes LGBTQIA+ victimes de violences.

Pour près d’une Française sur deux, parler de sa santé sexuelle reste compliqué
Le site du journal La Dépêche se fait l’écho d’une enquête réalisée pour l’application médicale Livi, selon laquelle 46% des femmes interrogées estiment qu’il leur est “difficile de se confier à [leur] entourage” sur des questions de santé sexuelle et reproductive. En particulier, les infections sexuellement transmissibles sont associées à un “sentiment de honte” chez un quart (24%) d’entre elles.

Prostitution des mineures : Nina et ses parents
Cet épisode de l’émission “Les pieds sur Terre” de France Inter raconte l’histoire de Nina, qui, à quinze ans, s’est enfuie de chez elle et a parcouru la France pendant un an et demi, seule ou avec des proxénètes, pour vendre son corps. L’émission revient sur son parcours, des traumatismes de ses années collège lui ayant progressivement fait perdre confiance en elle, aux difficultés rencontrées par ses parents avec la police et le juge des enfants.

Les femmes sages, épisode 28 : sexes, genres, sexualités
Cet épisode du podcast suisse invite Céline Brockmann, biologiste, qui revient sur les étapes du développement sexuel, les notions de sexe et de genre, les cours enseignés en faculté de médecine sur la diversité sexuelle et de genre ainsi que sur les outils développés dans le cadre du programme Sciences, sexes, identités de l’Université de Genève.


 L’actualité de l’IREPS ARA !  Actu IREPS

Colloque « Les compétences psychosociales : un (en)jeu d’enfant ? »
L’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes organise, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, un colloque réunissant chercheurs et acteurs de terrain afin de donner des repères, partager des connaissances et des expériences et développer la mise en place d’actions sur les CPS dans l’ensemble de la région.
Plus d’informations


L'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes est une association soutenue principalement par l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Santé publique France, le Fonds Européen de Développement Régional, la Direction Générale de la Santé, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DRDJSCS, la DREAL, la MILDECA, l'Assurance Maladie, la CAF et les Départements de l'Ardèche, de l'Isère, de la Loire, de la Savoie et de la Haute-Savoie.
Suivez l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes FacebookTwitterYoutubeRSS