Journée mondiale de lutte contre le sida : Agir auprès des jeunes – Focus N°5 – Novembre-Décembre 2021

Focus : L’événement

« La Journée mondiale de lutte contre le sida est organisée chaque 1er décembre afin de sensibiliser à l’importance d’apporter un soutien aux personnes vivant avec le VIH/sida et de rendre hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie à cause de celui-ci ». En ces termes, l’ONU résume les enjeux de ce temps fort mémoriel et de solidarité, qui se manifeste notamment par des rassemblements ou marches portées par les communautés qui ont payé, et payent encore, un lourd tribut à l’épidémie : personnes LGBT, en détention, usagères de drogues, travailleuses du sexe.

Pour les acteurs éducatifs et de la société civile, cette journée est aussi l’occasion de rappeler la situation de la pandémie, d’informer sur les traitements et prise en charge actuels du VIH/sida, et de sensibiliser à la prévention et au dépistage.

En France, le 1er décembre est particulièrement investi par les acteurs de la jeunesse. Cette mobilisation trouve son origine dans les « années sida », durant lesquelles les campagnes de prévention portées par les pouvoirs publics ont particulièrement ciblé les jeunes, dans un contexte où le port du préservatif constituait le seul rempart face à une infection restée jusqu’en 1996 sans traitement efficace de contrôle de la charge virale. On pourrait y voir une forme de paradoxe, car non seulement les jeunes ne représentent pas la majorité des nouveaux cas annuels de VIH en France – environ un sixième selon l’âge, proportion relativement stable dans le temps – mais le phénomène concerne plutôt les adultes de 18 à 25 ans, les contaminations chez les adolescents français étant rarissimes : en moyenne une par semaine entre 2003 et 2013 !

S’adresser aux plus jeunes sur le VIH n’a donc pas tant pour objectif de prévenir de risques de contamination à très court terme, que de prévenir de risques de contamination à plus long terme dans la vie d’adulte, de contribuer à promouvoir une culture du dépistage, ou encore de changer le regard sur les personnes vivant avec le VIH.

🔎 Mobilisation 2021 contre le sida : 1er décembre en Isère. Pôle Isère VIH, octobre 2021.

 Pour aider les acteurs de terrain à préparer leurs actions de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, le Pôle Isère VIH vous propose un document de mobilisation. Au-delà des rappels historiques sur la journée mondiale ou sur le ruban rouge et des données épidémiologiques, ce document présente un répertoire d’actions faciles à mettre en œuvre pour le 1er décembre 

🔎 “Je savais pas qu’on pouvait mourir du sida” : Les jeunes relâchent la garde devant ce virus qu’ils connaissent mal. Francetvinfo.fr, mars 2021.

 A l’occasion du Sidaction 2021, France Info est allé rencontrer des jeunes à Marseille pour évoquer avec eux la question du VIH. L’article s’appuie notamment sur les résultats d’un sondage Ifop réalisé auprès des 15-24 ans. Les jeunes témoignent souvent de leur méconnaissance du virus et semblent négliger les moyens de s’en protéger. 

🔎 “Pour les jeunes, le sida, c’est une maladie de vieux”. Lemonde.fr, décembre 2019.

 Pour Sandrine Fournier, directrice du service des programmes France de Sidaction, l’une des clés de la sensibilisation des 15-24 ans réside dans la mise en place de programmes mieux adaptés à l’école. 

🔎 La santé sexuelle des jeunes : Etat des lieux. CRIPS SUD, novembre 2019.

 Ce dossier documentaire rassemble des données sur la santé sexuelle des jeunes en France, avec notamment une remise en contexte épidémiologique concernant les IST, et un état des lieux de l’offre de prise en charge et de prévention en la matière. 

🔎 Sélections de ressources proposées par l’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

VIH/Sida et discriminations : le regard dépréciatif et les préjugés portés sur les personnes vivant avec le VIH et les populations les plus à risque d’infection, mais aussi les discriminations qu’elles peuvent subir en conséquence, font le lit de l’épidémie. Pour sensibiliser les jeunes à cette question, établir des parallèles entre la sérophobie et d’autres attitudes hostiles ou dépréciatives (xénophobie, LGBTphobies, etc.) constitue un levier d’action des plus intéressants quand on sait la sensibilité particulière au sentiment d’injustice qui caractérise cette tranche d’âge. De même, promouvoir une culture de l’égalité entre les femmes et les hommes et agir contre les discriminations et violences sexistes permettent de s’attaquer à des déterminants clés des contaminations par le VIH chez les femmes.
A l’occasion de ce 1er décembre 2021, l’association AIDES lance une campagne sur ce thème : “Le VIH ne m’empêche pas de vivre, les préjugés oui”.

Focus : Les outils

Un seul programme pour une approche pédagogique unifiée de la sexualité, du genre, du VIH et des droits humains. Population Council.

Ce programme est conçu pour aider à l’élaboration de programmes d’éducation à la vie affective et sexuelle qui placent le genre et les droits humains au centre des actions en direction des jeunes. Il contient un guide et un fascicule de 54 activités.

Public : adolescents ; jeunes ; professionnels

Type d’outil : guide pédagogique

Les + de l’outil :
  • Approche participative centrée sur l’apprenant
  • Permet de travailler sur les représentations
  • Permet de développer la capacité des jeunes à s’assumer et à défendre leur droit à la dignité, à l’égalité et à une vie sexuelle saine, satisfaisante et responsable
  • Outil complet, adaptable aux besoins et au contexte de chaque intervention

L’irrésISTible expo. CRIPS ARA ; Pôle Isère VIH.

Cet outil pédagogique a pour objectif de permettre une prise en compte de la question des Infections Sexuellement Transmissibles dans une approche globale et positive de la vie affective et sexuelle. Cette exposition est accessible en prêt gratuit dans toutes les délégations départementales de l’IREPS ARA. Il est également possible d’acquérir les droits d’utilisation.

Public : adolescents ; jeunes

Type d’outil : exposition

Les + de l’outil :
  • Panneaux autoportants
  • QR Codes qui orientent vers la partie en ligne de l’exposition pour une information plus détaillée
  • Le livret pédagogique propose différentes pistes d’animation

Jeu de l’oie sur le VIH. CRIPS IDF.

Cet outil propose aux joueurs des questions ou des affirmations sur le VIH et les IST. Il permet d’acquérir des connaissances et de développer un esprit critique face aux fausses croyances.

Public : adolescents ; jeunes ; personnes en situation de handicap ; migrants ; personnes en insertion

Type d’outil : jeu

Les + de l’outil :
  • Développe les connaissances générales
  • Développe l’esprit critique
  • S’adresse à un large public
  • Outil téléchargeable gratuitement

VIH Pocket Films. Sidaction.

Le concours “VIH Pocket Films”, ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans, a pour objectif de sensibiliser à la lutte contre le VIH/Sida et invite à réaliser de courtes vidéos sur le sujet. Celles-ci sont disponibles en ligne ici.

Public : adolescents ; jeunes

Type d’outil : vidéos

Les + de l’outil :
  • Vidéos réalisées par des jeunes pour des jeunes
  • Nombreuses thématiques abordées (discriminations, prises de risque, prévention…)
  • Le site propose des informations repères et des fiches pédagogiques pour accompagner l’organisation de séances de prévention

VIH : Transmet ? Ne transmet pas ? CRIPS IDF.

Ce jeu propose aux participants d’évaluer les risques de contamination du VIH lors d’un rapport sexuel en fonction des pratiques et d’éléments contextuels.

Public : adolescents ; jeunes ; personnes en situation de handicap ; migrants ; personnes en insertion

Type d’outil : jeu

Les + de l’outil :
  • Utilisable avec un large public
  • Utilisable en individuel ou en groupe
  • Permet de développer des stratégies de prévention et de réduction des risques
  • Permet d’aborder la question de la sérophobie
  • Outil téléchargeable gratuitement

Focus : Dans nos centres ressources