#Mois Sans Tabac Edition 2022 – Focus N° 12 – Septembre 2022

Focus : L’événement

Depuis 2016, le challenge collectif  Mois Sans Tabac  revient tous les ans au mois de novembre. Il invite tous ceux qui le souhaitent à relever le défi d’arrêter la cigarette pendant 30 jours. Depuis son lancement, il compte déjà 1 024 375 inscriptions !
L’objectif principal du Mois Sans Tabac est d’augmenter la proportion de fumeurs qui s’engagent dans une tentative d’arrêt, un fumeur ayant cinq fois plus de chances d’arrêter définitivement après 30 jours d’arrêt.
Tabac info service accompagne les fumeurs dans leur arrêt.

 Les Inégalités Sociales de Santé en matière de tabagisme 

Ces dernières années, la prévalence du tabagisme en France a diminué, notamment grâce à la mise en place de plans nationaux de lutte contre le tabac. Cependant, les inégalités sociales en matière de tabagisme demeurent particulièrement élevées et semblent même marquer un rebond entre 2019 et 2020. Selon les dernières données disponibles issues du Baromètre Santé 2020, la prévalence du tabagisme quotidien est fortement corrélée :

  • Au niveau de diplôme : 36% de fumeurs quotidiens parmi les personnes n’ayant aucun diplôme, contre 17% parmi les titulaires d’un diplôme supérieur au baccalauréat ;
  • Au niveau de revenu : 15 points d’écart sur la prévalence du tabagisme quotidien, entre les plus bas revenus (33%) et les plus hauts (18%) ;
  • A la situation professionnelle : 44% de fumeurs quotidiens parmi les personnes au chômage, contre 27% parmi les actifs occupés.

S’agissant du tabagisme, ces inégalités sociales de santé apparaissent dès l’adolescence (OFDT, 2021).

Dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale, un des principaux enjeux de l’édition 2022 du Mois Sans Tabac sera de renforcer la lutte contre les inégalités sociales face au tabagisme.

 Sélection de ressources 

🔎 Inégalités sociales de santé et addictions : De la connaissance aux stratégies de réponse. Fédération Addiction, juillet 2022.

 Vidéo d’une conférence organisée lors du congrès 2022 de la Fédération des Addictions à Grenoble, en collaboration avec la Société Française de Santé Publique. Elle propose les interventions croisées de Santé Publique France, de l’INSERM et de l’OFDT. 

🔎 Une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac visant en particulier les fumeurs les plus fragiles sur le plan socio-économique. Santé Publique France, février 2022.

 Campagne de marketing social. Les dernières estimations de la prévalence tabagique en 2020 n’ont pas montré d’évolution significative en population générale par rapport à 2019, mais elles soulignent une hausse significative parmi le tiers de la population dont les revenus sont les moins élevés. C’est la raison pour laquelle Santé publique France, en partenariat avec le Ministère en charge de la Santé et l’Assurance Maladie, a lancé en février 2022 une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac à destination des fumeurs et en particulier des publics les plus fragiles sur le plan socio-économique. Cette campagne a pour objectif de déconstruire les peurs liées à l’arrêt du tabac et à inciter les fumeurs à se faire aider. 

🔎 Tabac et inégalités sociales de santé : L’approche de Santé Publique France. 15e congrès de la Société Francophone de Tabacologie, novembre 2021.

  La lutte contre les inégalités sociales est au cœur des stratégies de lutte contre le tabac, en France comme à l’étranger. Comment se traduit-elle à un niveau opérationnel ? L’approche de Santé Publique France comprend plusieurs volets : produire les données d’observation qui permettent de mesurer, suivre et analyser ce phénomène ; analyser ces données de cadrage pour identifier des populations cibles des actions de prévention, et des leviers d’action ; assurer une veille scientifique pour identifier des pistes d’action ; concevoir, mettre en œuvre et évaluer des actions de prévention tenant compte de ces inégalités dans l’objectif de ne pas les accroître, voire de contribuer à les limiter ; évaluer ces actions de prévention en tenant compte de ces enjeux. 

🔎 Aide à l’arrêt du tabac et publics défavorisés : Etat des connaissances. La santé en action, n° 444, juin 2018.

 Cet article présente les faits saillants d’une analyse de la littérature dont l’objectif était de documenter l’efficacité et les modalités de mise en œuvre des interventions d’incitation à l’arrêt du tabac pour les fumeurs socio-économiquement défavorisés. 

🔎 La cigarette du pauvre. Ethnologie française, vol. 40, n° 3, 2010.

 Cet article propose des éléments de réponse à partir de trente-et-un entretiens approfondis réalisés avec des fumeurs en situation de précarité. Souvent marginalisés, les fumeurs pauvres sont moins exposés aux effets de la mise au ban du tabagisme et d’autant plus attachés à la cigarette qu’elle constitue un jalon de leur socialisation familiale et professionnelle. En outre, la critique de la lutte antitabac leur permet parfois de se réinscrire dans un projet collectif. Pour ces fumeurs privés d’argent, de loisirs et souvent isolés, vivant ancrés dans un présent sans avenir, la cigarette constitue souvent l’un des derniers plaisirs de l’existence, l’occasion d’en soulager provisoirement les tensions, et aussi le moyen de restaurer un lien social qui se délite. 

 Autres sélections de ressources développées par l’IREPS ARA 

Adapter les politiques de lutte contre le tabac pour agir sur les inégalités sociales de santé est essentiel. La campagne Mois Sans Tabac est pilotée par Santé publique France au niveau national, coordonnée par les ARS en régions, et s’appuie sur des structures ambassadrices régionales. L’Instance Régionale d’Education et Promotion de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes, ambassadrice régionale, et ses partenaires s’attachent à promouvoir la campagne auprès des publics éloignés des dispositifs de prévention. Pour cela, l’IREPS ARA s’appuie sur plusieurs leviers :
– L’accompagnement des professionnels travaillant avec des publics éloignés des dispositifs de prévention (sensibilisation, accompagnements méthodologiques…). Promouvoir le Mois sans tabac auprès de ces professionnels les incite à se saisir de la temporalité de la campagne pour évoquer la question du tabac auprès de leurs publics.
– La mise en place de dispositifs d’aller-vers pour promouvoir la campagne auprès des publics parfois éloignés des dispositifs de prévention. Cela se traduit par des actions d’aller-vers physique (stands) et d’aller-vers numérique (animation d’un groupe facebook régional).

Focus : Les outils

TAPREOSI (Tabac et précarité, évaluation opérationnelle d’une stratégie d’intervention). Fédération Addiction

La Fédération Addiction pilote en partenariat avec la Fédération des Acteurs de la Solidarité un projet relatif à la réduction du tabagisme chez les personnes en situation de précarité.

Public : personnes en situation de précarité

Type d’outil : mallette comprenant une vidéo, une affiche, une synthèse de ressources et un livret méthodologique

Les + de l’outil :
  • Elaboration et test de la méthodologie avec la participation de 5 binômes d’établissements pour faciliter l’intervention des professionnels de l’Accueil-Hébergement-Insertion et de l’addictologie auprès des publics accueillis
  • Fruit de 3 années de démarche participative au sein des réseaux de la Fédération Addiction et de la Fédération des acteurs de la solidarité
  • Livret disponible gratuitement en téléchargement en remplissant un formulaire

Photolangage® Jeunes, prises de risques et conduites addictives : Des expériences à comprendre pour se construire. Chronique Sociale

Ce photolangage est un outil de formation et d’animation en vue d’actions auprès des jeunes. Il comprend un choix de photographies et une méthode de travail. La démarche proposée permet l’organisation d’un espace de réflexion et de parole.

Public : jeunes, jeunes adultes

Type d’outil : photoexpression

Les + de l’outil :
  • Permet d’organiser une expression personnelle à partir d’un choix de photographies, dans le cadre de travail de groupe
  • Permet d’engager un travail sur les représentations qui peut susciter des réactions et des émotions intenses, voire intimes

Tabagisme et santé mentale. RESPADD

Guide établi en vue de favoriser la diffusion des bonnes pratiques en tabacologie fondées sur les données de la recherche et les savoirs expérientiels.

Public : professionnels qui accompagnent les personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Type d’outil : guide pratique

Les + de l’outil :
  • Permet aux professionnels de travailler sur les idées reçues sur le tabac et la santé mentale
  • Incite les soignants à “aller-vers” la demande des patients

Et toi, t’en penses quoi ?. Mutualités Chrétiennes

Cet outil d’animation permet de mettre en débat les adolescents et jeunes adultes sur des thématiques de santé et de bien-être. Un volet spécifique est développé sur les questions du tabac.

Public : jeunes et jeunes adultes

Type d’outil : jeu d’affirmations et de débat

Les + de l’outil :
  • Eveille l’esprit critique par le partage, renforce l’estime soi par l’expression, incite à adopter une position participative, à prendre conscience de ses propres ressources
  • Permet d’envisager la santé sous divers angles et points de vue
  • Un guide pour l’animateur est disponible pour toutes les thématiques

Info ou Intox : Tabac. CRIPS Ile-de-France

L’outil permet de travailler sur les représentations en échangeant sur des idées reçues couramment répandues et en délivrant des informations complètes sur les thématiques relatives au tabac, à la chicha, à l’industrie du tabac ainsi qu’à la “vape”.

Public : jeunes et jeunes adultes

Type d’outil : jeu d’affirmations et de débat

Les + de l’outil :
  • Vise l’acquisition de connaissances et le développement d’un esprit critique sur les consommations
  • Outil en téléchargement et à créer soi-même
  • Un guide pour l’intervention est disponible

Focus : Dans nos centres ressources