IREPS ARA délégation Savoie / Chambéry

Fermeture du service documentation du 28 octobre au 4 novembre 2022

Accueil & contacts

Frédérique QUETIN
Service de documentation – IREPS ARA délégation Savoie
306 rue Jules Bocquin – 73000 CHAMBERY

Tél : 04 79 69 43 46
E-mail : contact73@ireps-ara.org


Le centre de ressources documentaires de la délégation Savoie de l’IREPS ARA vous accueille sur rendez-vous du lundi au vendredi.


Plan d’accès


Services proposés

Aide à la recherche documentaire
Réalisation de sélections, bibliographies
Consultation de ressources
Prêt d’ouvrages / d’outils
Ateliers de présentations d’outils
Conseils sur les outils d’intervention
Diffusion de préservatifs *

* dans la limite des stocks disponibles

L’offre numérique documentaire est déclinée dans les autres rubriques du site.

#Mois Sans Tabac Edition 2022 – Focus N° 12 – Septembre 2022

Focus : L’événement

Depuis 2016, le challenge collectif  Mois Sans Tabac  revient tous les ans au mois de novembre. Il invite tous ceux qui le souhaitent à relever le défi d’arrêter la cigarette pendant 30 jours. Depuis son lancement, il compte déjà 1 024 375 inscriptions !
L’objectif principal du Mois Sans Tabac est d’augmenter la proportion de fumeurs qui s’engagent dans une tentative d’arrêt, un fumeur ayant cinq fois plus de chances d’arrêter définitivement après 30 jours d’arrêt.
Tabac info service accompagne les fumeurs dans leur arrêt.

 Les Inégalités Sociales de Santé en matière de tabagisme 

Ces dernières années, la prévalence du tabagisme en France a diminué, notamment grâce à la mise en place de plans nationaux de lutte contre le tabac. Cependant, les inégalités sociales en matière de tabagisme demeurent particulièrement élevées et semblent même marquer un rebond entre 2019 et 2020. Selon les dernières données disponibles issues du Baromètre Santé 2020, la prévalence du tabagisme quotidien est fortement corrélée :

  • Au niveau de diplôme : 36% de fumeurs quotidiens parmi les personnes n’ayant aucun diplôme, contre 17% parmi les titulaires d’un diplôme supérieur au baccalauréat ;
  • Au niveau de revenu : 15 points d’écart sur la prévalence du tabagisme quotidien, entre les plus bas revenus (33%) et les plus hauts (18%) ;
  • A la situation professionnelle : 44% de fumeurs quotidiens parmi les personnes au chômage, contre 27% parmi les actifs occupés.

S’agissant du tabagisme, ces inégalités sociales de santé apparaissent dès l’adolescence (OFDT, 2021).

Dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale, un des principaux enjeux de l’édition 2022 du Mois Sans Tabac sera de renforcer la lutte contre les inégalités sociales face au tabagisme.

 Sélection de ressources 

🔎 Inégalités sociales de santé et addictions : De la connaissance aux stratégies de réponse. Fédération Addiction, juillet 2022.

 Vidéo d’une conférence organisée lors du congrès 2022 de la Fédération des Addictions à Grenoble, en collaboration avec la Société Française de Santé Publique. Elle propose les interventions croisées de Santé Publique France, de l’INSERM et de l’OFDT. 

🔎 Une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac visant en particulier les fumeurs les plus fragiles sur le plan socio-économique. Santé Publique France, février 2022.

 Campagne de marketing social. Les dernières estimations de la prévalence tabagique en 2020 n’ont pas montré d’évolution significative en population générale par rapport à 2019, mais elles soulignent une hausse significative parmi le tiers de la population dont les revenus sont les moins élevés. C’est la raison pour laquelle Santé publique France, en partenariat avec le Ministère en charge de la Santé et l’Assurance Maladie, a lancé en février 2022 une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac à destination des fumeurs et en particulier des publics les plus fragiles sur le plan socio-économique. Cette campagne a pour objectif de déconstruire les peurs liées à l’arrêt du tabac et à inciter les fumeurs à se faire aider. 

🔎 Tabac et inégalités sociales de santé : L’approche de Santé Publique France. 15e congrès de la Société Francophone de Tabacologie, novembre 2021.

  La lutte contre les inégalités sociales est au cœur des stratégies de lutte contre le tabac, en France comme à l’étranger. Comment se traduit-elle à un niveau opérationnel ? L’approche de Santé Publique France comprend plusieurs volets : produire les données d’observation qui permettent de mesurer, suivre et analyser ce phénomène ; analyser ces données de cadrage pour identifier des populations cibles des actions de prévention, et des leviers d’action ; assurer une veille scientifique pour identifier des pistes d’action ; concevoir, mettre en œuvre et évaluer des actions de prévention tenant compte de ces inégalités dans l’objectif de ne pas les accroître, voire de contribuer à les limiter ; évaluer ces actions de prévention en tenant compte de ces enjeux. 

🔎 Aide à l’arrêt du tabac et publics défavorisés : Etat des connaissances. La santé en action, n° 444, juin 2018.

 Cet article présente les faits saillants d’une analyse de la littérature dont l’objectif était de documenter l’efficacité et les modalités de mise en œuvre des interventions d’incitation à l’arrêt du tabac pour les fumeurs socio-économiquement défavorisés. 

🔎 La cigarette du pauvre. Ethnologie française, vol. 40, n° 3, 2010.

 Cet article propose des éléments de réponse à partir de trente-et-un entretiens approfondis réalisés avec des fumeurs en situation de précarité. Souvent marginalisés, les fumeurs pauvres sont moins exposés aux effets de la mise au ban du tabagisme et d’autant plus attachés à la cigarette qu’elle constitue un jalon de leur socialisation familiale et professionnelle. En outre, la critique de la lutte antitabac leur permet parfois de se réinscrire dans un projet collectif. Pour ces fumeurs privés d’argent, de loisirs et souvent isolés, vivant ancrés dans un présent sans avenir, la cigarette constitue souvent l’un des derniers plaisirs de l’existence, l’occasion d’en soulager provisoirement les tensions, et aussi le moyen de restaurer un lien social qui se délite. 

 Autres sélections de ressources développées par l’IREPS ARA 

Adapter les politiques de lutte contre le tabac pour agir sur les inégalités sociales de santé est essentiel. La campagne Mois Sans Tabac est pilotée par Santé publique France au niveau national, coordonnée par les ARS en régions, et s’appuie sur des structures ambassadrices régionales. L’Instance Régionale d’Education et Promotion de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes, ambassadrice régionale, et ses partenaires s’attachent à promouvoir la campagne auprès des publics éloignés des dispositifs de prévention. Pour cela, l’IREPS ARA s’appuie sur plusieurs leviers :
– L’accompagnement des professionnels travaillant avec des publics éloignés des dispositifs de prévention (sensibilisation, accompagnements méthodologiques…). Promouvoir le Mois sans tabac auprès de ces professionnels les incite à se saisir de la temporalité de la campagne pour évoquer la question du tabac auprès de leurs publics.
– La mise en place de dispositifs d’aller-vers pour promouvoir la campagne auprès des publics parfois éloignés des dispositifs de prévention. Cela se traduit par des actions d’aller-vers physique (stands) et d’aller-vers numérique (animation d’un groupe facebook régional).

Focus : Les outils

TAPREOSI (Tabac et précarité, évaluation opérationnelle d’une stratégie d’intervention). Fédération Addiction

La Fédération Addiction pilote en partenariat avec la Fédération des Acteurs de la Solidarité un projet relatif à la réduction du tabagisme chez les personnes en situation de précarité.

Public : personnes en situation de précarité

Type d’outil : mallette comprenant une vidéo, une affiche, une synthèse de ressources et un livret méthodologique

Les + de l’outil :
  • Elaboration et test de la méthodologie avec la participation de 5 binômes d’établissements pour faciliter l’intervention des professionnels de l’Accueil-Hébergement-Insertion et de l’addictologie auprès des publics accueillis
  • Fruit de 3 années de démarche participative au sein des réseaux de la Fédération Addiction et de la Fédération des acteurs de la solidarité
  • Livret disponible gratuitement en téléchargement en remplissant un formulaire

Photolangage® Jeunes, prises de risques et conduites addictives : Des expériences à comprendre pour se construire. Chronique Sociale

Ce photolangage est un outil de formation et d’animation en vue d’actions auprès des jeunes. Il comprend un choix de photographies et une méthode de travail. La démarche proposée permet l’organisation d’un espace de réflexion et de parole.

Public : jeunes, jeunes adultes

Type d’outil : photoexpression

Les + de l’outil :
  • Permet d’organiser une expression personnelle à partir d’un choix de photographies, dans le cadre de travail de groupe
  • Permet d’engager un travail sur les représentations qui peut susciter des réactions et des émotions intenses, voire intimes

Tabagisme et santé mentale. RESPADD

Guide établi en vue de favoriser la diffusion des bonnes pratiques en tabacologie fondées sur les données de la recherche et les savoirs expérientiels.

Public : professionnels qui accompagnent les personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Type d’outil : guide pratique

Les + de l’outil :
  • Permet aux professionnels de travailler sur les idées reçues sur le tabac et la santé mentale
  • Incite les soignants à “aller-vers” la demande des patients

Et toi, t’en penses quoi ?. Mutualités Chrétiennes

Cet outil d’animation permet de mettre en débat les adolescents et jeunes adultes sur des thématiques de santé et de bien-être. Un volet spécifique est développé sur les questions du tabac.

Public : jeunes et jeunes adultes

Type d’outil : jeu d’affirmations et de débat

Les + de l’outil :
  • Eveille l’esprit critique par le partage, renforce l’estime soi par l’expression, incite à adopter une position participative, à prendre conscience de ses propres ressources
  • Permet d’envisager la santé sous divers angles et points de vue
  • Un guide pour l’animateur est disponible pour toutes les thématiques

Info ou Intox : Tabac. CRIPS Ile-de-France

L’outil permet de travailler sur les représentations en échangeant sur des idées reçues couramment répandues et en délivrant des informations complètes sur les thématiques relatives au tabac, à la chicha, à l’industrie du tabac ainsi qu’à la “vape”.

Public : jeunes et jeunes adultes

Type d’outil : jeu d’affirmations et de débat

Les + de l’outil :
  • Vise l’acquisition de connaissances et le développement d’un esprit critique sur les consommations
  • Outil en téléchargement et à créer soi-même
  • Un guide pour l’intervention est disponible

Focus : Dans nos centres ressources

Journée mondiale des parents – 1000 premiers jours – Focus N°10 – Juin 2022

Focus : L’événement

Mettre à l’honneur les parents du monde entier
Depuis les années 80, le rôle de la famille a de plus en plus retenu l’attention de la communauté internationale. L’Assemblée Générale  des Nations Unies a adopté plusieurs résolutions, proclamé l’Année internationale de la famille (1994) et la Journée internationale des familles. Dans sa résolution A/RES/66/292 du 17 septembre 2012, l’AG a aussi décidé de proclamer le 1er juin Journée Mondiale des Parents pour mettre à l’honneur les parents du monde entier.
La responsabilité première des parents a toujours été de prendre soin des enfants, de les protéger et d’assurer le développement harmonieux de leur personnalité. La famille doit garantir un climat de bonheur, d’amour et de compréhension pour permettre aux enfants de mieux grandir et affronter l’avenir. Cette journée mondiale rend hommage au dévouement des parents, à leur engagement et leur sacrifice pour assurer l’avenir de leurs enfants (Nations Unies – un.org)

Le projet national des 1000 premiers jours
Plusieurs conclusions d’articles publiés en 2016 dans la revue The Lancet (sous le titre Advancing early childhood development : From science to scale) ont montré qu’il était important de s’engager plus résolument partout dans le monde en faveur de la santé du jeune enfant.
C’est ensuite en 2020 qu’est rendu le rapport de la commission d’experts présidée par Boris Cyrulnik et réunie à l’initiative du Président de la République. Ces travaux ont permis d’identifier les facteurs favorables au développement de l’enfant et les leviers d’actions possibles afin d’investir davantage l’accompagnement des familles tout au long des 1000 premiers jours de l’enfant.

Ces 1000 premiers jours sont un moment de vie qui court de la grossesse aux deux ans révolus de l’enfant. Il unit les temps d’avant et d’après la naissance jusqu’au seuil de l’école maternelle.

Les 1000 premiers jours sont un concept scientifique mettant en évidence une période clef pour le développement de l’enfant : sa santé, son bien-être et celui de ses parents. Pendant cette période, le cerveau de l’enfant se développe plus qu’à tout autre moment. C’est le moment de poser avec lui certaines des fondations de sa vie, pour lui et pour l’adulte qu’il deviendra.
Ces 1000 premiers jours sont aussi une volonté d’articulation autour des (futurs) parents et de leur enfant qui s’insère dans les stratégies et programmes nationaux et locaux, tels que : la stratégie nationale de santé 2018-2022, le plan priorité prévention, le plan national santé environnement et les projets régionaux de santé, la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance ou encore le plan de lutte contre les violences faites aux enfants et les mesures issues du Grenelle contre les violences conjugales.(Santé publique France, 2022)

🔎 “Un petit bout de chemin ensemble main dans la main”. IREPS ARA, 2020.

  La rencontre entre parents et professionnelles pour un accueil de qualité de l’enfant a été au centre de la réflexion d’un groupe d’assistantes maternelles du Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) de Valence, soutenue par l’IREPS ARA, délégation Drôme.
Ce livret constitue une aide à la réflexion. Il montre comment la posture des professionnelles et leur relation avec les parents sont fondamentales à l’épanouissement des enfants et posent les bases du développement de leurs compétences psychosociales.  

🔎 Dessine moi un parent : Stratégie nationale de soutien à la parentalité, 2018-2022.- Ministère de la Solidarité et de la santé, 2018.

 Ce rapport propose des pistes de soutien à la parentalité pour accompagner les parents à chaque âge de la vie de leurs enfants, pour développer les possibilités de relais parental, pour améliorer les relations entre les familles et l’école, pour accompagner les conflits et faciliter la préservation des liens familiaux, et pour favoriser l’entraide entre parents. 

🔎 Programme de Soutien aux Familles et à la Parentalité ©. Comité départemental d’éducation pour la santé du Var, s.d.

 Ce programme a pour objectif l’acquisition et le renforcement des compétences familiales. Une de ses spécificités est d’intervenir à la fois auprès des parents et des enfants. Sa particularité est d’accueillir toute la famille autour d’exposés, discussions, exercices, supports vidéo, jeux de rôles, et activités à faire à la maison, pour découvrir, expérimenter et progresser ensemble. 


🔎 Sélections de ressources développées par l’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

Le programme Périnatalité petite enfance de Santé publique France a bâti une stratégie allant de la connaissance à l’action, avec des compétences mobilisées en prévention et promotion de la santé ainsi qu’en matière de surveillance épidémiologique qui permet la production d’indicateurs de santé. Cette stratégie s’appuie sur un réseau national de santé publique avec des partenaires ancrés dans les territoires et le soutien aux interventions préventives précoces, en particulier à domicile.
L’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes travaille à promouvoir et développer des actions sur la parentalité dont font partie des programmes mis en place tout au long de l’année par ses délégations départementales.

Focus : Les outils

Mais qu’est-ce qui se passe dans sa petite tête ? : Mieux comprendre l’enfant pour mieux réagir. Institut de formation du mouvement pour une alternative non-violente (IFMAN) Rhône-Loire

mais qu'est que se passe dans sa petite tête

Exposition interactive qui permet à des structures d’accueil de la petite enfance d’un même territoire d’ouvrir des pistes de réflexion et de faire découvrir des pratiques d’éducation aux parents et aux professionnels pour mieux accompagner le développement et l’épanouissement des enfants de 0 à 6 ans.

Public : professionnels et parents d’enfant de 0-6 ans

Type d’outil : 8 panneaux d’exposition (84×204 cm)

Les + de l’outil :
  • Grâce aux illustrations et à la simplicité des messages, elle permet de toucher les parents les moins enclins à la lecture d’ouvrages
  • Elle permet de favoriser un échange entre les professionnels de la petite enfance et les parents
  • Elle est facilement transportable sur les différentes structures d’accueil de la petite enfance d’un même territoire.

Chemin de parents. Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs

Chemin de parents

Initié par le Réseau des Ecoles des Parents et des Educateurs, ce jeu est un outil d’explicitation sur le thème de la parentalité.

Public : parents ; éducateurs ; animateurs

Type d’outil : jeu de plateau et de cartes questions/positionnement

Les + de l’outil :
  • Par sa dynamique coopérative, cet outil permet d’aborder les thématiques à partir des réalités vécues, ressenties, souhaitées en matière de parentalité.

Paroles de parents…Parents d’enfants de 0 à 3 ans. Association Information Prévention Toxicomanie (IPT), Oppelia

paroles de parents

Support d’accompagnement et de soutien à la parentalité. Jeu de cartes destiné à animer des espaces de rencontre de parents d’enfants de 0 à 3 ans.

Public : professionnels, parents d’enfants de 0 à 3 ans

Type d’outil : Pochette pédagogique contenant un guide pédagogique, 110 cartes classées en 4 thématiques : Paroles de parents ; Mises en situation ; Qu’en pensez-vous ; Ressources et un dé 4 faces

Les + de l’outil :
  • Ce jeu donne la possibilité aux parents d’échanger sur leurs préoccupations liées à leurs enfants, de favoriser la prise de conscience des compétences et des ressources de chacun par rapport à ses pratiques éducatives pour mieux les exploiter.

Félix, Zoé, Boris et les Vôtres. Fédération des initiatives locales pour l’enfance

Félix Zoé Boris et les vôtres

Un outil pédagogique conçu pour faire naître une réflexion sur les démarches éducatives et la pratique de chacun et ainsi permettre les échanges et les réflexions constructives

Public : Public : professionnels et parents

Type d’outil : jeu de plateau interactif et de cartes questions, livret d’accompagnement

Les + de l’outil :
  • Il s’adresse à un public varié et peut etre manipulé dans différentes perspectives : organisation de rencontres, débats, réunions avec des parents, animation de réunions d’équipe, etc.
  • Diverses thématiques abordées et liées aux questions de la parentalité : éducation des enfants, relations familiales, développement de l’enfant, sécurité, hygiène, etc.

Class’parents : L’enfant, l’école et moi. Union départementale des associations familiales (UDAF) Bas-Rhin

Class parents

Jeu qui permet d’aborder les droits et devoirs des adultes intervenant dans le cadre de l’école, de mieux comprendre le fonctionnement de l’école, son organisation et l’implication des parents et leur participation à la vie scolaire de leurs enfants

Public : enseignants ; parents ; éducateurs ; animateurs

Type d’outil :jeu de plateau ; 216 questions + 24 mises en situation

Les + de l’outil :
  • Peut être utilisé comme un support de débats approfondis
  • Facilite le partage d’expériences et la réflexion collective entre les participants

Focus : dans nos centres ressourses

SISM 2021 “Santé mentale et respect des droits” – Focus N°3 – Septembre 2021

Focus : L’événement

32ème édition des Semaines d’information sur la santé mentale : du 4 au 17 octobre 2021
“Pour ma santé mentale, respectons mes droits !”

Chaque année, les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) constituent une opportunité pour parler de la santé mentale avec l’ensemble de la population. Des manifestations sont organisées à cette occasion pour informer, échanger et sensibiliser le grand public aux questions de Santé mentale et à faire connaitre les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien à proximité.
Pour cette 32ème édition, l’accent est mis sur les liens entre santé mentale et respect des droits. En tant que citoyenne ou citoyen, nous avons le droit à la santé, à la sécurité et au respect de nos libertés individuelles. Lorsque ces droits sont bafoués, lorsque des discriminations sont vécues alors la citoyenneté est niée et la santé mentale peut être perturbée. Pendant la période de l’épidémie de Covid-19, nous avons tous fait l’expérience d’une restriction de nos droits, nos libertés et nos relations sociales, et pu mesurer l’impact de ces restrictions sur notre santé mentale. Néanmoins, nous ne sommes pas égaux concernant l’impact de ces restrictions. Notre état de santé avant l’épidémie, notre appartenance à une catégorie sociale, notre cadre de vie mais aussi la richesse de nos liens sociaux, sont autant de déterminants qui sont venus renforcer les disparités de vécus de cette période. Ces inégalités existent également hors période de crise sanitaire, notamment pour les personnes vivant avec des troubles psychiques. Celles-ci peuvent être confrontées au non-respect de leurs droits comme la liberté d’aller et venir, la dignité, l’accès aux soins, au logement ou au travail, ces discriminations pouvant aggraver les problèmes de santé mentale.

🔎 Bibliographies pour les Semaines d’Information pour la Santé Mentale. Ascodocpsy, 2021

🔎 Stigmatisation des minorités sexuelles : un déterminant clef de leur état de santé (Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, 17 mai). BEH, n° 6-7, 2021

 Ce numéro spécial du BEH offre pour la première fois un panorama de la santé mentale des personnes lesbiennes, bisexuelles et gays (LBG) en France au prisme des expériences de stigmatisation auxquelles elles sont confrontées. Les résultats présentés dans ce numéro permettent non seulement de réactualiser nos connaissances sur ces populations, mais aussi d’interroger précisément les liens complexes entre stigmatisation et santé mentale.  

🔎 Synthèse du colloque « Inégalités sociales de santé » du 22 janvier 2020 : état des lieux, principes pour l’action. Bulletin Académique de Médecine, vol. 204, mai 2021

 Les stratégies de lutte pour la préservation de la bonne santé doivent concerner les populations les plus fragiles par des réformes économiques de redistribution fiscale ; des politiques des revenus et de protection sociale dirigées vers les enfants, les personnes fragiles, vulnérables, précaires ; d’amélioration du système éducatif par la prise en compte des inégalités sociales ;
d’accès facilité aux services sociaux et sanitaires pour tous. Ces politiques doivent être d’un universalisme proportionné, pour permettre aux plus défavorisés de rattraper les catégories les plus favorisées, alors que le fossé entre les plus pauvres et les plus riches ne cesse de se creuser. 

🔎 Moins de soins de prévention, de recours aux spécialistes et plus d’hospitalisations évitables chez les personnes suivies pour un trouble psychique sévère. Questions d’économie de la santé, n° 250, septembre 2020

 Les individus suivis pour des troubles psychiques font face à une mortalité prématurée, quelle que soit la cause de décès. Ce phénomène, marqueur d’inégalité de santé, questionne le suivi et l’accès aux soins somatiques des personnes vivant avec un trouble psychique sévère. Les données du Système national des données de santé (SNDS) permettent de caractériser leur recours aux soins courants à l’échelle nationale en comparaison aux principaux bénéficiaires de l’Assurance maladie 


🔎 Sélections de ressources développées par l’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

La santé mentale ne se résume pas à une absence de troubles psychiques. Elle se définit également par « le bien-être, l’optimisme, la satisfaction, la confiance en soi, ou encore la capacité relationnelle. Elle est influencée par une interaction complexe de facteurs tels que les relations sociales, les événements de la vie, des facteurs génétiques, le revenu, la formation, l’emploi, le logement, l’accès aux services, les violences, les discriminations, ou encore l’environnement dans lequel on vit. » (La santé mentale, c’est pas que dans la tête ! www.minds-ge.ca)
Pour l’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes, promouvoir la santé mentale, c’est prendre en compte et agir sur tous ces facteurs, à la fois internes et externes. C’est partir du principe que nous avons tous et toutes une santé mentale à préserver individuellement et collectivement.

Focus : Les outils

Histoire de droits. Editions Valoremis

Les droits dans les soins psychiatriques, le Psycom a développé le kit pédagogique « Histoires de Droits » pour ouvrir le dialogue sur les droits en psychiatrie.

Public : jeune ; adultes

Type d’outil : kit pédagogique

Les + de l’outil :
  • Peut être utilisé par les personnes vivant avec des troubles psychiques
  • Enrichi par des données exploitables sur la clef USB
  • Jeu construit et testé par de nombreux acteurs de la santé mentale : usagers des services de psychiatrie, proches, psychiatres, juristes, psychologues, travailleurs sociaux…

Jeu de lois : droits et démarches administratives. APF du Rhône

Le “Jeu de lois” est un jeu conçu pour échanger de façon ludique et interactive sur les droits et démarches administratives liées à la santé des personnes atteintes d’une maladie chronique ou d’un handicap.

Public : personne en situation de handicap, professionnels

Type d’outil : jeu de l’oie

Les + de l’outil :
  • Jeu en groupe, par équipe
  • Plusieurs niveaux de difficulté
  • Guide d’animation

Cité OK : le jeu du mieux vivre ensemble. Le Jok’Coeur

Un outil pédagogique pour aborder les notions de civisme et de citoyenneté de façon ludique et conviviale.

Public : Public : jeunes à partir de 12 ans

Type d’outil : jeu de plateau interactif

Les + de l’outil :
  • Vise à développer l’empathie et à explorer la notion de droit/ devoir.
  • Propose aux joueurs une méthode de dialogue et d’écoute et encourage les initiatives citoyennes, individuelles ou collectives.
  • Met en scène des personnages caricaturaux dans des situations de la vie courante.
  • Basé sur un principe de communication non-violente

Enjeux santé : les déterminants de santé à la loupe. Cultures et Santé

Cet outil d’animation a pour objectifs de prendre conscience de la multiplicité des facteurs qui influencent la santé, de cerner les relations qui existent entre ces facteurs et la santé, de développer les capacités ces facteurs, ainsi que d’identifier les responsabilités liées à la santé.

Public : jeunes ; adultes ; professionnels

Type d’outil : kit pédagogique

Les + de l’outil :
  • Outil téléchargeable gratuitement
  • Guide d’animation très complet
  • Facile à appréhender
  • Réflexion positive autour des leviers possibles pour améliorer la santé
  • Outil simple clair et esthétique

Focus : dans nos centres ressourses